Lettre aux marcheurs de Laurent Saint-Martin

Lettre aux marcheurs de Laurent Saint-Martin
23 juin 2021

Chères marcheuses, chers marcheurs,  

Merci. Je tiens à remercier chacune et chacun d’entre vous pour ce résultat qui permet à la majorité présidentielle d’être présente au second tour de l’élection régionale en Île-de-France. Au lendemain d’une crise sanitaire sans précédent, je sais ô combien votre engagement a été sincère et précieux. Aucun autre candidat ne peut revendiquer la mobilisation qui a été la votre. 

Ensemble, nous avons posé les premières pierres de la majorité présidentielle en Île-de-France. Comme en 2019 sous la bannière de Renaissance, nous sommes parvenus à retrouver l’esprit de la maison commune, ce qui nous réunit toutes et tous, le soutien indéfectible au Président de la République, à Emmanuel Macron.

 Je suis fier de ce que nous avons réalisé ensemble en quelques mois. Fier du programme qui est le nôtre, fier de nos candidats, fier de notre campagne. Nous avons prouvé que face à des formations politiques installées depuis plusieurs décennies, dans ce qui est devenu de véritables féodalités, La République en Marche est présente, qu’elle commence à prendre toute sa place localement, pour affirmer nos valeurs progressistes et républicaines. 

Hier nous n’avions pas d’élus au conseil régional pour défendre le quotidien des Franciliennes et des Franciliens dans les transports, dans les lycées ; demain, nous en aurons. Nous n’avons pas à rougir.   

Malgré tout, le résultat n’est pas à la hauteur de nos espérances. Ce résultat s’inscrit dans un contexte national difficile, mêlant l’abstention à la bassesse de certains discours.  

  • Face à une gauche s’étant écartée des valeurs de notre République portée par les missionnaires de l’écologie punitive, nous avons notre voix.
  • Face à l’extrême droite, encore bien trop haute dans notre région capitale, nous avons notre voix.
  • Face à la liste LR, qui n’a pas répondu aux attentes des Franciliennes et des Franciliens lors des six années passées et qui souhaite six années de plus pour appliquer son programme de 2015, nous avons notre voix.  
Pour soutenir le Président de la République et porter nos valeurs progressistes et républicaines au sein de l’hémicycle régional : dimanche, allons aux urnes ! 

À un an de l’élection présidentielle, ce vote est important. Nous ne devons pas nous laisser piéger dans des impasses politiques sciemment dessinée par les adversaires du Président. Lorsque Valérie Pécresse nous rend coupable d’une menace de « l’islamo-gauchisme », soyons clair dans notre sillon : la seule liste qui défend le progressisme et les valeurs de la République, c’est la nôtre.

Si le moindre risque que cette gauche l’emporte existait, la présidente sortante aurait dû, dès dimanche soir, construire une vaste alliance allant des républicains aux progressistes. Or elle a préféré parier sur son avenir de future candidate LR à l’élection présidentielle plutôt que sur notre région. Cette décision sectaire lui appartient ; elle démontre bien que le danger qu’elle dénonce aujourd’hui n’est qu’une manœuvre électorale.

Il nous reste 4 jours

 4 jours pour mener chacun, à notre niveau, les actions de mobilisation indispensables : si chacun d’entre nous appelle 5 personnes par jour, ce sont des dizaines de milliers d’amis, de relations, de voisins, de membres de nos familles qui ne sont pas allés voter dimanche dernier qui pourraient retrouver le chemin des urnes.

 Amitiés 

Plus d'actualités

22 juil. 2021
Commission Permanente
Lire l'article
21 juil. 2021
CR : Police régionale
Lire l'article
24 juin 2021
INVITATION - Grand Café Bataclan
Lire l'article