Envie de réussite en Île-de-France

L’Île-de-France, fer de lance de la relance. Nous déploierons un plan Marshall pour placer la Région au cœur de la relance économique et sociale de notre pays. Nous lancerons notamment un fonds d’épargne populaire.

ENTREPRENDRE

COMMERCE-ARTISANAT-TOURISME

37. Avec le Fonds d’Épargne Populaire, nous soutiendrons le développement et la relocalisation des investissements et des emplois industriels porteurs d’emplois, et nous contribuerons aux formations en rapport. 

 38. Nous baisserons de 30 à 15 jours les délais de paiement de la Région pour ses fournisseurs PME et nous réduirons à zéro les retards de paiement.

39. Le Fonds d’Épargne populaire accompagnera les transitions des exploitations agricoles vers l’éco-agriculture et le bio en privilégiant le soutien à la formation.

40. Nous accompagnerons 100 % des artisans et petits commerçants vers le numérique et nous créerons ou développerons une place de marché numérique régionale (sur le modèle de fraisetlocal.fr) 

 41. Nous rattacherons un Pass touristique régional à la carte Envie d’Île-de-France, avec des tarifs préférentiels pour les transports et les musées. 

 42. Nous développerons les labels Produit Régional Île-de-France et Fabriqué en Île-de-France

« Nous créerons la carte de fidélité “Envie d’Île-de- France” pour relancer l’économie de la Région, en encourageant à acheter auprès des commerçants partenaires, des produits et services locaux, fiertés de la Région. » 

- Laurent Saint-Martin

FONDS D’ÉPARGNE POPULAIRE

51. Un placement citoyen et attractif. Pour chaque euro versé par une francilienne ou un francilien, la Région double sa mise, dans la limite de 300 euros. Le Fonds d’Épargne Populaire investira au profit de PME, artisans et commerçants franciliens. 

Objectif : 
soutenir le  développement des PME, artisans et commerçants franciliens lors d’un investissement industriel, l’achat d’un local ou l’acquisition de matériel. Au bout de 5 ans, les épargnants récupèrent leur mise, bonifiée par le coup de pouce de la Région et la performance du fonds.

SENIORS

EMPLOI ET FORMATION

43. Nous aiderons les start ups de la « silver économie » qui développent des services pour les seniors à trouver des partenaires, et les accompagnerons financièrement grâce au Fonds « Envie d’Île-de-France ». 

44. Pour favoriser le maintien à domicile des seniors de + 75 ans, nous créerons une aide régionale d’un montant de 500 € à l’équipement de leur logement.

45. Nous développerons et ferons la promotion du label « Entreprises Adaptées pour l’emploi » pour les personnes en situation de handicap. 

46. Nous créerons un chèque formation de 2 000 € pour aider les parents souhaitant reprendre une activité après un congé parental et les personnes en reconversion professionnelle s’orientant vers les métiers d’avenir ou en tension.

ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

UNION EUROPÉENNE

47. Nous apporterons une aide aux associations et entreprises de l’Économie sociale et solidaire, comme un « volet 2 » du fonds UrgencESS créé par l’État, d’un montant de 2 500 € pour les structures de 1 à 3 salariés, et de 4000€ pour les structures de 4 à 10 salariés. 

48. Nous mobiliserons le fonds « Envie d’Île-de- France » pour investir dans les projets portés par les structures de l’Économie sociale et solidaire.

49. Nous soutiendrons la création de 5 000 emplois dans les structures de l’économie sociale et solidaire avec une aide 2 000 € par emploi créé.

50. Nous renforcerons notre présence à Bruxelles à l’instar d’autres grandes régions européennes pour rechercher plus de financements européens. 

Nous déploierons des « Conseillers Europe » dans chaque département, en appui des entreprises et des collectivités.