Envie de tranquillité en Île-de-France

Tolérance zéro : la sécurité est notre priorité. Nous voulons vivre et nous épanouir, sans avoir peur, et sans que la délinquance et les incivilités minent notre quotidien.

RACKET ET BANDES ORGANISÉES

TRAVAUX D’INTÉRÊT GÉNÉRAL

119. Nous renforcerons la sécurité et lutterons contre les rixes aux abords des établissements scolaires, et faciliterons l’alerte avec une application smartphone. 

120. Nous améliorerons l’accueil des victimes en rénovant plus de 150 commissariats et gendarmeries, ainsi que 100 commissariats et postes de police municipaux, pour assurer de meilleures capacités d’accueil, de dépôts de plaintes, etc.  

121. Nous instituerons une politique de TIG « tu casses, tu répares tu salis, tu nettoies » dans les transports en commun et les lycées afin de lutter plus efficacement contre les incivilités et les dégradations.

« Nous généraliserons la vidéo et audio surveillance dans les transports et les trains, et mettrons en place une application d’alerte smartphone. » 

- Laurent Saint-Martin

ANTITERRORISME

RADICALISATION

122. Nous créerons un poste de Délégué régional à la lutte antiterroriste sous l’autorité du Président de Région.

123. Nous financerons des programmes de lutte contre la radicalisation sur les réseaux sociaux.

POLICE RÉGIONALE

DÉLINQUANCE

124. La sécurité est la première des libertés. Aussi, en complément des polices nationales et municipales, la Région s’engagera résolument en se dotant de policiers pour assurer la sécurité dans ce qui relève de sa responsabilité: les transports et les abords des lycées.

125. Dans le cadre de l’expérimentation ouverte par la loi Sécurité Globale, nous financerons l’équipement des polices municipales pour la verbalisation de plusieurs délits (vente à la sauvette, ivresse sur la voie publique, usage de stupéfiants, tags, dégradation de biens publics), le contrôle d’identité des contrevenants et la saisie des objets liés aux infractions.

VIOLENCES

SURVEILLANCE

126. Nous créerons une académie régionale des polices municipales et prendrons en charge une partie de la formation des agents. 

127. Notre objectif : créer une véritable sécurité de proximité intercommunale au niveau des bassins de vie en mutualisant les moyens d’intervention humains et logistiques. 

128. Nous créerons des lieux d’accueil pour les femmes dans les centres commerciaux, des conditions appropriées pour libérer la parole des enfants, et un lieu d’écoute dans chaque département.

129. Nous financerons dans chaque département, la création d’une structure de prise en charge et de soin des femmes victimes de violences.

130. Nous généraliserons la vidéo et audio surveillance dans les transports et les trains, et mettrons en place une application d’alerte smartphone.